Ogou : Le projet


 

par Evrard NOMANYO

Atakpamé, le 12 Aout (Grand Ogou News)-Le centre de la compagnie artistique « les ambassadeurs de vies » a servi d’un cadre d’une soirée artistique des artistes et professionnels de médias et de la communication, des responsables des ateliers de formation et des résidences de création artistiques et de production audiovisuelles ainsi que des autorités administratives, politiques, religieuses, et traditionnelles le samedi 11 Aout au cours d’une cérémonie de lancement officiel de la phase de restitution et médiatique dans la région des Plateaux à Atakpamé. Elle a été organisée par l’Association Heinrich Klose et s’inscrit sur le tableau de la mise en œuvre du projet ART POUR LA RECONCILIATION NATIONALE(ARTPRENAT) avec l’appui financier de l’UE et les Fonds d’Aides à la Culture(FAC).

Elle vise une approche de solution au problème des relations parfois conflictuelles entre les filles et les fils d’une même région.

Il s’agit d’un projet d’appui à la promotion de la liberté d’expression, à la protection des groupes sociaux et au renforcement des partis politiques comme facteur du processus de réconciliation nationale du pays tout en faisant prendre conscience aux professionnels culturels et à toutes les couches socioprofessionnelles et à prendre part à la mise en œuvre du processus de la réconciliation nationale au Togo .

A l’occasion, les conteurs, les poètes, les musiciens, les danseurs, les comédiens et les humoristes ont tenus en haleine le public pendant une heure d’horloge par un spectacle riche en couleur intitulé « Miatoglo sauvé de justesse ». Un spectacle qui a retracé un monde invivable, une zone inconsciente, une population insouciante, une communauté déchirée d’un village ayant perdu ses mœurs  et valeurs au profit des divisions, des exclusions, du fanatisme et d’extrémisme tout en laissant indifférent ses habitants.

A l’ouverture, le président de la délégation spéciale de la commune d’Atakpamé représentant le préfet de l’Ogou M. Adjonou Kassègne a indiqué que cette manifestation contribuera à tourner la page de ce passé et présent douloureux de notre pays émaillée de rancœur ,de méfiance, de suspicion, de haine pour construire une cité unie et solidaire bâtie sur le socle du pardon, de la confiance, de l’humilité et de tolérance. En invitant ses populations à saisir l’occasion pour restaurer leurs relations brisées et à cultiver le bon voisinage entre elles, il a remercié les initiateurs et les organisateurs dudit projet.

Le Directeur Régional des Arts et de la Culture, M. Monkli Kokou a réitéré ses félicitations et ses remerciements à l’Association Heinrich Klose et ses partenaires pour avoir mis sur pied cette activité par le de l’art et les médias, moyens de diffusion et de sensibilisation de masse. Pour lui, cet événement est une opportunité d’échanges et de dialogue, une façon non négligeable à faire taire nos différends.

  1. Elitsa Yohannes, le chargé de communication à Heinrich Klose a pour sa part souligné qu’aujourd’hui plus que jamais le peuple Togolais a besoin de la paix, de la cohésion sociale et d’être réconcilier avec lui-même. En remerciant l’UE et ses partenaires clés qui sont entre-autre le FAC ,l’UE, l’Association FILBLEUES et la Coalition Togolaise pour la Diversité Togolaise(CTDC),il a exhorté d’autres partenaires à emboiter le pas aux partenaires déjà engagés dans ce projet afin de permettre aux peuples Togolais de concrétiser le rêve légitime de tous citoyens ,celui d’un Togo socialement et politiquement apaisé.

Créée en 2006 et basée à Lomé, l’Association Heinrich Klose ambitionne la promotion de la culture dans le numérique.

Contact: +228 24 40 02 62 | Mobile: 92 58 91 92 - 9062 67 68 - 90 42 35 35 - 99 73 74 74 - 99 57 94 49
E-mail:grandogounews@gmail.com - contact@grandogounews.com